ARK OS, LA NOUVELLE PLATEFORME DE HUAWEI ARK OS, LA NOUVELLE PLATEFORME DE HUAWEI

Actualités et Informations

ARK OS, LA NOUVELLE PLATEFORME DE HUAWEI


ARK OS, LA NOUVELLE PLATEFORME DE HUAWEI

Suite au décret de Donald Trump, Huawei a perdu de nombreux fournisseurs dont Google. La licence Android de la firme expirera le 19 août prochain. Il lui reste donc peu de temps pour trouver une alternative à Android. Récemment, le constructeur de smartphones a confirmé qu’il utiliserait son propre système d’exploitation comme alternative au système d’exploitation de Google.



D’après Android Headlines, la firme chinoise aurait déposé trois noms auprès de l’EUIPO ou Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle : Huawei ARK OS, Huawei ARK, ARK et ARK OS. Selon les rumeurs, il y aurait de grandes chances pour que le nouveau système d’exploitation de Huawei s’appelle « Ark OS ».



Pour l’instant, ces informations sont à prendre avec des pincettes. Il faudra notamment attendre une annonce officielle venant de Huawei pour pouvoir les confirmer.

Un projet datant de l’année dernière



En novembre 2018, Huawei avait annoncé qu’il travaillait déjà sur une alternative à Android. À l’époque, le constructeur de smartphones chinois n’avait aucune raison de s’empresser à finaliser son nouveau système d’exploitation.

Mais avec le nouveau décret de Donald Trump, Huawei ne pourra plus utiliser le système d’exploitation américain à partir du 19 août prochain. Il devient donc impératif pour la firme chinoise de trouver une alternative à Android.

Un court délai



Les ventes de Huawei auraient chuté à la suite de ses problèmes avec les États-Unis. De son côté, le PDG de la firme chinoise a déclaré que la société était prête au changement et a assuré aux utilisateurs que tout irait bien.

Cependant, la firme devra faire face à d’innombrables obstacles. Même si elle réussit à fabriquer son propre système d’exploitation avant la date butoir, la plupart des composants des smartphones de la marque chinoise étaient fournis par des sociétés américaines et des sociétés directement liées aux fournisseurs américains. La firme chinoise devra donc également trouver de nouveaux fournisseurs de matériel pour que ses smartphones soient fonctionnels.

Il reste toutefois une petite chance pour le constructeur chinois de ne pas devoir faire face à ces nombreux problèmes : la signature de l’accord commercial entre les États-Unis et la Chine. D’après une récente annonce de Donald Trump, Huawei pourrait notamment être inclus dans cet accord.


 

Source



Créateur du site
Fondateur & Développeur du site

Citation du jour
le changement est une porte qui ne s'ouvre que de l'intérieur.

Solutions techniques







Média du digital